Les sentiers à thème du Grand Massif

sentiers à thèmes

Le désert de Platé

Le Massif de Platé doit son nom aux grandes étendues calcaires peu inclinées qu'il abrite, comme le Désert de Platé ou la Combe de Salle.

Les terrains de ce massif contiennent de nombreux fossiles, témoins des différents milieux qui se sont succédés au cours des 170 millions d'années de son histoire : de la mer profonde au milieu récifal, des lagunes au milieu continental. Nombre de ces fossiles peuvent être observés sur les grandes étendues planes où la surface des couches de terrains affleure : Oursins, Rudistes (Mollusques bivalves), Nérinées et Cérithes (Gastéropodes), terriers de crustacés et même, pour l'oeil averti, des os de vertébrés.

Le massif abrite en son sein l'un des plus importants réseaux karstiques de haute altitude des Alpes. Les lapiaz signalent la présence de ces réseaux par leurs surfaces découpées et burinées dont les formes variées dépendront de la texture du calcaire, de sa fracturation, de la pente...

Cette érosion résulte de la dissolution du calcaire par l'eau. Chargée en dioxyde de carbone, elle réagit avec le carbonate de calcium le transformant en un produit soluble.
Les éléments insolubles contenus dans le calcaire pourront s'accumuler dans les fentes des lapiaz, formant un sol où les plantes s'installeront à l'abri du vent.
Le calcaire dissout, quant à lui, se précipitera à la faveur d'un changement des conditions de température ou de pression. Il formera alors des stalactites, des stalagmites ou des sources incrustantes.

Depuis la fin des grandes glaciations, les eaux de pluie et de fonte des neiges continuent à sculpter ces grandes étendues calcaires.
Profitant des fragilités de la roche, l'eau s'infiltre dans les fentes, dans les failles, formant en profondeur des grottes ou des gouffres.
La dénomination "Désert de Platé" ne doit donc rien au hasard. Aucun cours d'eau ne circule en surface. Seules quelques retenues d'eau, comme les Laouchets de Platé, sont visibles dans le paysage. L'eau circule en profondeur émergeant, à la périphérie du massif, à la rencontre de terrains insolubles ou faillés.
En l'absence de filtration, la moindre pollution de surface entraîne une dégradation de sa qualité.
Quelques fossiles du Crétacé inférieur témoignent d'un milieu marin chaud et récifal.
Lapiaz à trous dans des calcaires gréseux où les particules insolubles ont permis l'installation d'un sol.

 

Consultez le site de l'association du Désert de Platé : http://assodesertplate.free.fr/desert_desert.php

Sentier botanique des Sept Monts

A Samoëns, tout au long de ce parcours à travers divers milieux écologiques (aulnaie verte, pelouse subalpine, mégaphorbiaie...), vous découvrirez une flore naturelle variée.

Sentier botanique des Sept Monts

Recommandations :

 

A Flaine, les Grandes Platières culmine a 2500 mètres d'altitude, et ici, la neige peut-être encore bien présente au sommet, même en été.

Prévoyez un équipement adapté : chaussures de randonnées, vêtements thermiques. Si la neige est là, attention !

Les lapiaz, ces crevasses rocheuses si caractéristiques du Désert de Platé, peuvent être masquées par la couche de neige : ils n'en sont pas moins présents, et en nombre ! Aussi, prenez soin d'observer le relief au sol, et marchez avec précautions.

 

Soyez discrets... par nature

 

Les animaux sauvages aiment la tranquilité, les alpagistes et les promeneurs aussi. Pour observer la vie sauvage, déplacez-vous tranquillement, avec un maximum de discrétion. Randonneurs et propriétaires de chiens... Merci de tenir votre animal en laisse, et de respecter les espaces autorisés.

A Flaine, vous entrez sur le territoire de la réserve naturelle de Sixt. Dans cet espace protégé et réglementé, les chiens, même tenus en laisse, ne sont pas autorisés.

 

 

Secours :

 

  • Secours en montagne : tél : + 33 4 50 53 16 89 ou + 33 4 50 78 10 81
  • Depuis un téléphone mobile : Tél. Secours : 112
  • Remontées mécaniques : Tél : + 33 4 50 90 40 00